dimanche 5 décembre 2010

Appel à projets incubateur social Antropia

ANTROPIA est l'incubateur social de l'ESSEC, spécialement conçu pour accompagner les entrepreneurs sociaux ayant un projet à vocation sociale en Ile-De-France.
Ils lancent un nouvel appel à projets pour l'incubateur.

Vous avez jusqu’au 20 décembre 2010 pour soumettre votre candidature.

A savoir, selon le type de projet l'incubé pourra bénéficier d'une bourse philantropique ayant pour but d'assurer le salaire de l'incubé sur une durée d'un an.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur http://antropia.essec.fr ou contactez au laurine.arnould@essec.edu ou au 01 34 43 36 22



- Retrouvez aussi l' innovation pour le développement durable : eenovation

lundi 13 septembre 2010

Startuppers de 16 à 23 ans, postulez au concours entrepreneuriat

Le Moovjee et Hervé Novelli remettront le 20 septembre le résultat du concours "Jeunes et aussi entrepreneurs" organisé par le ministère de l'industrie, de l'économie et de l'emploi.

Ce concours s'adresse exclusivement aux jeunes de 16 à 23 ans qui ont créé ou qui vont créer leur entreprise.

Pour les retardataires vous avez jusqu'au 15 septembre pour postuler !

Rendez-vous sur la page dédiée ici

Good luck !

lundi 6 septembre 2010

Le Founder Institute poursuit son développement en France

Le Founder Institute, c'est l'école des startups sortie de la Silicon Valley.
Déjà lancé au printemps dernier en France, le Founder Institute poursuit son développement en France et à l'international en proposant une nouvelle session à Paris.
Les candidats avaient jusqu'au 3 septembre dernier pour manifester leur intérêt, j'ai hâte de voir les projets issus de cette session.
La fois précédente, le FI comptait des projets aussi intéressants qu'originaux, tels que Flipbook, Xtremgo ou Cleverscale.

Mais le Founder Institute propose aussi sa conférence !
Lancée déjà aux US, elle débarque le 14 septembre avec entre autres pour intervenants :
  • Adéo Ressi, fondateur du Founder Institute,
  • Jonathan Benassaya, co-fondateur de Deezer
  • Céline Lazorthes de Leetchi
  • Mathieu Lefort d'XtremGo
A noter dans vos tablettes pour mieux pitcher et savoir si vous êtes faits pour monter votre startup !

Inscrivez-vous ici -->http://founderconferenceparis.eventbrite.com/

Découvrez la vidéo de la conférence US :


Retrouvez aussi l' innovation pour le développement durable : eenovation

lundi 2 août 2010

Le premier Social Green Game lancé par votre hôte : Go Greengo !

Après de nombreux mois d'élaboration, je lance un jeu Facebook pas banal, puisqu’il est fun et écolo !

Ce jeu, c’est Go Greengo ! et il est sorti publiquement le vendredi 30 juillet.

Le concept est simple. Pour obtenir des points et grimper de niveaux en niveaux, il faut accepter de réaliser des défis du type «no steak day, je ne mange pas de steak aujourd’hui» ou encore «je prends un douche de 3 minutes, pas plus».

Ce jeu offre une nouvelle approche de la sensibilisation au développement durable. Les médias actuels offrent de l’information, précieuse pour sensibiliser la population, mais permettent trop peu de passer à l’action au quotidien. Le parti pris de Go Greengo ! est de permettre à chacun de réaliser des gestes simples pour améliorer son quotidien, quitte à ce que ces gestes ne soient pas considérés comme «les meilleurs» par les «hard-écolos». Selon l’évolution de la population présente sur le jeu, les défis à réaliser pourront être de plus en plus difficiles à réaliser.

L’utilisation de la plateforme Facebook (plus de 30 millions de français connectés) semblait naturelle pour sensibiliser un maximum d’individus.

D’ailleurs, en seulement 2 jours, le jeu compte plus de 400 joueurs. Le jeu actuel étant la première version, il s’agit maintenant de connaître les points forts et faibles du jeu pour l’améliorer.

Pour parler couverture média, Go Greengo ! a reçu un bel article sur Techcrunch France le jour du lancement (plus de 50 Retweet de l’article), puis un deuxième article de Com-Non-Profit le 1er août.

Je ne manquerai pas de partager de l’information sur ce jeu et ses évolutions !

Accéder au site du jeu Go Greengo !
Accéder directement au jeu Facebook Go Greengo !

vendredi 9 juillet 2010

Conférence sur l'entrepreneuriat féminin le 16 septembre 2010

Bonjour,

Voici ce qui est arrivé dans ma boîte ce jour, profitez-en !
Pour vous inscrire, c'est ici
Pour avoir le programme en détail c'est ici

jeudi 8 juillet 2010

Découvrez les aides du Centre Francilien de l'innovation

Je connaissais le site financersaboite mais je ne savais pas que le CFI (Centre Francilien de l'Innovation) pouvait aider les PME dans leur financement.

Ils financent sous 3 axes :
  • Aide à la Maturation de Projets Innovants (AIMA): financement jusqu'à 30 000 Euros, co financé par la Région et Oséo
  • Aide à l'innovation responsable (AIR) : 100 000€ pour une PME de moins de 50 salariées et 90 000€ pour une PME entre 50 et 250 salariés
  • PTR ( Prestation Technologique Réseau) : 50% de l'ensemble de l'assiette HT (frais internes et externes) du programme éligible. La subvention est au maximum de 80% du montant HT de la prestation externe objet de la PTR. Son montant maximum est de 10 000 €
Toute l'information sur le site du CFI ici

Retrouvez aussi tous mes articles sur les subventions ici.

lundi 5 juillet 2010

La mutation - journal de bord de l’incubateur, semaine 3

Si les semaines précédentes nous ont permis d’aborder les différents axes de réflexion sur les mois à venir, cette semaine a été le virage entre notre ancienne vie de salarié, étudiant ou sans-emploi, et notre nouvelle vie de chef d’entreprise.

Le pitch, meilleur ami de l’entrepreneur

Un pitch, c’est une présentation très courte de son entreprise, simple mais convaincante. On dit de cette présentation qu’elle est réussie quand elle fait moins de trois minutes, qu’elle décrit l’offre, le marché, les concurrents, le business model et les étapes de l’entreprise à venir.
De ce que j’en ai compris, les incubés sont invités à pitcher le plus souvent possible. La preuve par l’exemple; des représentants du maire chargé de la jeunesse sont venus nous rendre visite. Chaque incubé présent a été invité à décrire brièvement son projet.

L’entraide, qualité des jeunes entrepreneurs

J’avais rencontré Prescillia Leroy par l’intermédiaire de mon blog. Son projet m’a plu, je l’ai invitée à présenter l’Agenda de l’entrepreneur face aux deux autres d’entrepreneurs de mon incubateur.

Première invitation à ne pas suivre ses objectifs ; rencontre d’un partenaire

La rencontre d’un partenaire ou d’un prospect peut vous amener à réfléchir à de nouvelles problématiques sur votre business, qui vont vous tenter... et in fine... vous aider à ne pas réaliser vos objectifs établis précédemment. Pour mon cas personnel, j’ai soulevé une excellente opportunité de visibilité sur mon travail. Cependant, après réflexion et surtout par manque de temps, j’ai du redéfinir cette opportunité comme non prioritaire à ce jour. Encore une fois, il est nécessaire de s’entourer de coaches, qui savent vous appeler vos objectifs.

Bouleversements d’entrepreneurs : formation « révéler son image » avec Sonia Fillaud

Sonia Fillaud est une ancienne mannequin ; belle, blonde, grande, charismatique et humaine. Elle fut notre facilitatrice pendant deux jours de formation intenses.
Le premier jour avait pour but de révéler en nous ce que nous dégagions naturellement, par notre apparence physique ou nos attitudes. Les participants étaient invités à répondre à plusieurs questions, du type « Où habite-t-il ? Quels sont ses passions ? A quel poste pourriez-vous l’embaucher dans votre entreprise, etc.». Un moment très enrichissant pour tous. Si de nombreux commentaires de participants n’avaient rien à voir avec la personne en réalité, ils restaient de toute façon bons à prendre car révélateurs de parts de soi que l’on peut faire paraître. Pour ma part est ressorti de moi que j’ai besoin de luminosité, et que je suis quelqu’un de défis, par exemple pour un tour du monde à la voile. Si je suis parfaitement d’accord pour la luminosité et les défis, je le suis beaucoup moins pour la voile hehe :-)
Le deuxième jour était réservé à des enregistrements vidéo. Les participants pouvaient choisir entre se mettre dans une situation passée qui s’était déroulée difficilement, ou se mettre dans la peau d’une rencontre future réputée difficile. À l’issue d’un premier passage, le participant était invité à se regarder, les autres participants a donner leurs retours. Suite à cela le participant rejouait la scène en prenant en considération un maximum de commentaires reçus. Globalement, les participants ont été au minimum deux fois meilleurs la deuxième fois.

Conclusion : la mutation de l’entrepreneur a commencé ;-)

jeudi 1 juillet 2010

Découvrez l'Agenda de l'Entrepreneur - idag.fr - Rencontre avec Prescillia Leroy - MeetMyStartups

Je rencontrais cette semaine Prescillia Leroy, jeune entrepreneuse à l'origine de l'Agenda de l'Entrepreneur.

L'Agenda de l'Entrepreneur permet aux entrepreneurs ou chefs d'entreprises de trouver l'ensemble des évènements relatifs à votre stade de développement d'entreprise (idée, startups, entreprise, etc.). Ces évènements sont décrits brièvement pour vous assurer de la pertinence pour votre projet. De plus, l'Agenda de l'Entrepreneur vous permet de connaître les participants d'un évènement pour continuer l'échange, ou encore de retrouver sur les dates relatives à vos déclarations légales (impôts, TVA, etc.)

La suite en vidéo !

mercredi 30 juin 2010

Le Founder Institute Paris, c'est fini !

Après 4 mois passés à cogiter, coworker, business-planer, incorporer, les "founders", élèves de l'école de startups Founder Institute Paris ont été diplomés ce jour !

Bravo à eux, d'autant que les diplômes ont été remis par Nathalie Kosciusko-Morizet en personne.

A savoir : un projet a levé des fonds avant même la fin de la session.
Nombre de projets arrivés à terme : 15

Prochaine session à la rentrée scolaire !

Je vous propose quelques photos ainsi qu'une vidéo d'Adeo Ressi. La vidéo est un peu longue, mais il donne des conseils judicieux aux entrepreneurs à partir de 8 min 20.



Retrouvez aussi l' innovation pour le développement durable : eenovation

La cloture du concours "Grand Prix de l'Innovation" reportée au 9 juillet


Pour rappel, voici les domaines d'activités concernés:
  • Numérique
  • Santé / Biotech
  • Design
  • Eco-innovations
  • Services innovants

Voici ce que j'avais dans ma boîte mail ce matin.

A titre exceptionnel, la clôture du dépôt des candidatures pour les Grands Prix de l’Innovation a été reportée au vendredi 9 juillet, minuit. Profitez de cette dernière chance de gagner l’un des cinq prix de 15 000 € (catégories : Eco-Innovations, Design, Numérique, Santé / Biotech, Services innovants) et la possibilité d’intégrer (sous conditions) l’un des incubateurs ou pépinières de la Ville de Paris.

Déposez votre dossier de candidature directement en ligne sur www.incubateurparisdev.com, sur www.paris.fr ou sur www.innovcity.fr.
Bonne chance à tous les participants !

Retour sur deux semaines d’incubateur : journal de bord

Comme vu dans l’article «Qu’est-ce qu’un incubateur ?», l’incubateur d’Advancia dans lequel je suis se distingue par sa possibilité de formation et d’accompagnement très large, et son temps d’incubation limité (en théorie 6 mois).

Journées d’intégration

La promo 9 de l’incubateur a débuté le 10 juin 2010. Les deux premiers jours sont destinés à faire connaitre son projet aux autres incubés, mais aussi aux accompagnateurs qui suivront l’entrepreneur sur les 6 mois. J’entends par accompagnateur le personnel présent dans l’incubateur à plein temps, mais aussi les responsables d’axes (j’en reparle plus bas), les intervenants extérieurs, et les coaches.
Chaque porteur de projet prend la parole pendant quelques minutes. Les accompagnateurs posent ensuite des questions pour mieux comprendre l’activité de l’incubé. S’en suit alors une prise de parole de coaches qui décrivent leur expérience et leurs préférences de projets. Des pauses ponctuent les deux premières journées pour aller plus loin dans la rencontre entre accompagnateurs et incubés.
A la fin des deux premiers jours, chaque porteur de projet propose des choix de coaches, qui seront validés la semaine suivante.

En savoir plus sur les coaches
:
Durant ces 6 mois, un coach va suivre l’entrepreneur mensuellement. Le coach peut se définir comme un entrepreneur heureux, une personne qui a soif de partager sa connaissance de l’entrepreneuriat. Il est l’oeil externe de l’entrepreneur. Souvent expert dans un domaine différent de l’incubé, il apporte un regard nouveau sur le business de l’entrepreneur... l’aide à simplifier son offre, formaliser ses objectifs, et à s’y tenir...
Si en théorie la rencontre est mensuelle, en pratique le coach suit l’incubé régulièrement, par e-mail ou appel téléphonique. Il valide le plan d’accompagnement de l’incubé, pour lui éviter de perdre du temps dans des formations inadéquates.

Première semaine : aperçu des accompagnements

La première semaine d’incubation permet à l’incubé d’aller plus loin dans la compréhension de l’offre de formation possible. Pour ma part j’ai pris trois formations sur les trois axes principaux de l’incubateur.
D’autre part, les responsables des trois axes rencontrent le porteur de projet pour une première confrontation sur son projet. Pour faire simple, l’incubé présente son projet, et chaque responsable pose ensuite les questions qui fâchent pour mieux faire réfléchir l’incubé.
La première semaine complète se termine par une présentation des trois axes d’accompagnement.

En savoir plus sur les axes de formation de l’incubateur :
  • Axe 1 : le client. L’accompagnement repose sur des formations et sessions individuelles qui traiteront aussi bien de la veille concurrentielle que de la vente, en passant par le story telling ou encore la mise en place d’un stratégie de presse.
  • Axe 2 : argent. Cette fois-ci l’accompagnement repose sur la vision projet sur le plan financier, comptable ou juridique. Citons des formations en droit de l’Internet, rédaction de business plan, ou encore droit social.
  • Axe 3 : Projet. Ici on parle de moi, l’incubé ! Cela passe par une réflexion sur la cohérence entre son projet d'entreprise et son projet de vie, la découverte d’un nouveau «moi», ou l’adoption d’une nouvelle posture... tout en restant zen (des cours de Tai Chi sont proposés)

Deuxième semaine : place à l’action !

A partir de ce moment là, chaque porteur de projet est libre de ses choix et de ses venues à l’incubateur. Pour ma part je viens tous les jours à l’incubateur pour former un cadre de travail dès le début. D’autres ne viendront à l’incubateur que pour les sessions de formation et d’entretiens individuels.
Tout se met en place lors de cette semaine ; réflexion sur les formations à prendre pour les mois suivants, rencontre du coach, première véritable formation, etc.

En savoir plus sur la première rencontre avec le coach
:
Pour ma part, mon coach est une coach (@laurencedepond) :-). Elle m’a reçu dans ses bureaux pour une première rencontre. Cette première rencontre permet aux deux personnes de mieux se connaître et mieux se comprendre, avec un gros focus sur l’entrepreneur en tant que personne. Plus de la moitié de la rencontre est passée à parler de mon parcours, de mes attentes et de mes doutes, pour ensuite montrer mon état des lieux sur l’entreprise. L’idée à ce stade est d’être le plus transparent possible, car le coach a pour mission de diagnostiquer les problèmes (comme un médecin oui oui), et d’y remédier par des propositions de formations, des conseils de vieux loups de mer ou des remises à plat du projet. La conclusion de la première rencontre fut très positive, des premiers objectifs ont été définis pour la fois suivante. Libre ensuite à l’incubé de respecter ses engagements ou pas !
Cela peut paraître contradictoire, mais avoir la sensation d’avoir un «supérieur» est motivant, même pour nous entrepreneurs qui aimons notre liberté, notre soif d’autonomie, etc etc. Certes, le coach ne prend pas les décisions à la place de l’entrepreneur, mais il fixe les règles et sera là le moment venu pour dire «tu m’as dit que dans deux mois tu ferais X, tu as fait Y. Pourquoi ?». Car oui, à la différence d’un salarié, le chef d’entreprise n’a pas de supérieur hiérarchique au début (par la suite ce seront ses clients, ou ses investisseurs). Qui dit pas de supérieur dit personne pour fixer des objectifs et vérifier la réalisation. D’où l’importance du coach.

lundi 28 juin 2010

Qu’est ce qu’un incubateur ?

 Voici la définition de Wikipédia :

Un incubateur d'entreprises est une structure d'accompagnement de projets de création d'entreprises. L'incubateur peut apporter un appui en termes d'hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l'entreprise.
À la différence d'une pépinière d'entreprises ou d'un hôtel d'entreprises, un incubateur s'adresse à des sociétés très jeunes ou encore en création, et leur propose un ensemble de services adaptés.


Voici maintenant ma définition d’un incubateur :

Un incubateur d’entreprises est un lieu de rencontre entre entrepreneurs qui décident de se lancer individuellement ou collectivement dans la magnifique aventure qu’est l’entrepreneuriat. Autour de ces personnes gravitent des accompagnateurs et coaches expérimentés qui sauront guider votre projet pas à pas, et vous éviterons de perdre du temps à trouver des solutions par vos propres moyens.
De plus, le mélange d’horizons différents et d’échanges sur un lieu donné (les incubés sont souvent hébergés) permet à l’incubé de prendre du recul sur son projet, et de formaliser des offres compréhensibles pour des enfants de 12 ans :-)

La solution de l’incubateur est toujours la meilleure des solutions. Un incubé n’est pas un entrepreneur loser. Un incubé est une personne qui en veut, et qui a conscience des points à améliorer pour renforcer son projet d’entreprise.

Pour information, voici une liste des incubateurs dont j’ai pu entendre parler avec leurs spécificités. Tous vos retours d’expérience sur ces incubateurs sont les bienvenus.

Advancia
Incubateur de la CCIP, incluant un accompagnement de 6 mois (en théorie non reconductible).
6 x 2 heures de coaching par un chef d’entreprise actif + hébergement en open space + PC/Internet/Téléphone + des centaines d’heures de formations possibles (de l’idée d’entreprise au recrutement de salariés) + des dizaines de rencontres individuelles avec des experts (comptables, juristes, commerciaux, etc.).
Prix : 2 400 Euros par le porteur de projet + sponsors + aide de la mairie de Paris

Telecom PariTech
Incubateur de l’école d’ingénieur. Spécialisé projets innovants et technologiques.
Open Space pendant quelques mois puis local de 10m2, ajustable selon le besoin en espace.
Accompagnement possible au niveau technique + jurdique + comptable
Prix : à confirmer (environ 700 €/mois). Subvention possible de la mairie de Paris de 30 000 €

HEC
Reservé aux élèves de l’école.
A compléter.


Essec Ventures
Reservé aux élèves de l’école.
A compléter.

Antropia (Essec)
Incubateur de la chaire entrepreneuriat social de l’Essec, ouvert à tous.
Aide à la structuration de projet à portée social. Subvention possible de la part d’un fonds d’amorçage philanthropique pour combler la perte de revenus du porteur de projet.

Incubateur ESCP
Reservé aux élèves de l’école.
A compléter.

Incubateur Paris Innovation Bourse
Spécialisé projets en nouvelles technologies. Appartient à la mairie de Paris. La bourse des 30 000 € est-elle aussi disponible pour le porteurs de projets ?
A compléter.

Incubateur Belle de Mai (Marseille)

L’Incubateur Belle de Mai est le seul incubateur spécialisé dans le domaine des TIC et de leurs usages. Labellisé par les Ministère de la Recherche et de l'Education National, suite à la loi sur l’innovation de 1999, il est le seul à accompagner des projets de création d’entreprise sur tout le territoire français. www.belledemai.org
Les porteurs de projet bénéficie d’un accompagnement individuel personnalisé, d’un accompagnement financier sous forme d’avance remboursable (pouvant aller jusqu’à 30 000€), d’un accompagnement commun (formations, ateliers, réunions …) et la possibilité d’être hébergé au Pôle Média à Marseille.
Nous sélectionnons 13 projets par an : 11 conventionnés avec le Ministère + 2 projets issus de l’appel à projets Mediaverde, les TIC au service du Développement Durable www.mediaverde.fr

Contact : celine.souliers@belledemai.org


Si vous voulez me soumettre plus d’information ou la description brève de votre incubateur, joignez-moi sur pysanchis@comeen.com

Nouvelle vie, nouveau blog !

Eh oui j'ai mis du temps à me l'avouer, mais bloguer régulièrement prend du temps, surtout quand on monte sa boîte !

C'est pourquoi suite à mon intégration dans l'incubateur d'Advancia, je change de formule ; moins de texte, plus synthétique, mais plus d'envois !

Pour exemple, je vais me lancer dans un journal de bord hebdo de mon intégration à Advancia. Je pense que tous les entrepreneurs en herbe qui me lisent veulent savoir ce que c'est, et qu'est-ce qu'on y fait ;-)

A bientôt !

N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou remarques, je suis toujours preneur !

Pierre-Yves

PS : cette image d'enfants jouant dans l'eau est tirée de mon voyage en Birmanie. Retrouvez en plus en cliquant ici :-)

mardi 15 juin 2010

Envie d'Agir et le Défi Jeunes, une bourse pas si simple à obtenir…

Je rencontrais le 14 juin 2010 Béatrice Durey de la Direction de la cohésion sociale, à Paris (anciennement Ministère de la Jeunesse et des Sports).

Voici brièvement mon compte rendu de rencontre au CIDJ, placé à deux pas de la Tour Eiffel (point de rencontre Envie d'Agir).

Envie d'Agir propose 2 soutiens :

1) Projet Jeunes

La bourse va jusqu'à 1 000 € maximum. Pas d'obligation de parrainage, même si cela est apprécié.
Sur le budget total, les 1 000 € ne financeront au maximum que 75% du projet global.

2) Défis Jeunes

Dans les années précédentes, ce dispositif permettait d'obtenir (assez facilement) 6 000 € par bourse personnelle. Avant même d'aller plus loin dans l'article, c'est cette époque est révolue !

Le dispositif est désormais plus axé pédagogique, logistique, sur l'aide à la formalisation du BP. La sélection pour la bourse est la dernière étape d'un parcours de 9 mois. Les crédits pour Envie d'Agir seront de -70% par rapport à l'année 2008, autant dire que les heureux élus seront peu nombreux et n'auront pas de bourses maximums. Les bourses iront de 2K€ à 6K€, en moyenne de 3K€, sans gros écart type.

Le dossier :
La demande de dossier se fera en ligne, en fonction du département dans lequel on habite.
Le jury d'acceptation se réunit ensuite par régions.
Le montant demandé n'influence pas le jury. Cependant, dans le cas d'une demande de 6K€, le jury va porter beaucoup d'attention pour savoir si le porteur de projet pourra quand même lancer son projet sans cette somme. Dans le cas contraire, le dossier est éliminé d'office; le jury cherche des porteurs de projets qui lanceront leur projet coût que coûte, même sans cette bourse.

Les critères :
  • Les critères sont identiques partout en France, mais la sélection est plus forte à Paris
  • Le projet doit être à finalité professionnelle
  • Le projet doit avoir un aspect innovant
  • Le projet doit avoir un impact local et une utilité sociale
  • Il faut avoir entre 18 et 30 ans
  • Dans le cas où un projet a une finalité d'aide internationale, il faut prouver que le porteur de projet a un partenaire signé au niveau local (Pérou, etc.)

Les partenaires nécessaires pour l'obtention de la bourse :
  • 1 partenaire en numéraire
  • 1 partenaire en numéraire ou en nature

La somme des partenaires doit être au moins égal à 30% du montant global demandé pour la bourse.
Le CIDJ va collecter les dons des partenaires. Le CIDJ est une association. De ce pour une entreprise, la réduction d’impôt possible est de 60% du montant du don dans la limite de 5 millièmes du chiffre d’affaires hors taxes ( c'est du mécénat). Suite au paiement,, le CIDJ reverse 100% de la somme donnée par l'entreprise.

 
Pour conclure :
Si vous cherchez une bourse facile avec un BP déjà ficelé, changez votre chemin. Dans le cas contraire cet accompagnement vous sera très bénéfique.
Si Envie d'Agir a moins de moyens que les années précédentes, d'autres programmes européens renvoient des fonds à Bruxelles chaque année.
Consultez le PEJA (Projet Européen Jeunesse en Action), avec l'Union Européenne. Le contact France est Ludovic Brun. La bourse en jeu est de 6K€.


Et vous, quelle est votre expérience des bourses et subventions ?

Pour aller plus loin :
Site du PEJA

jeudi 27 mai 2010

Réaliser un site Internet comme les pros, c’est facile et rapide !

Pendant de nombreuses années, je pensais que la maîtrise des langages de programmation nécessitait de nombreux mois d’apprentissage avant de pouvoir en comprendre les principes et les appliquer. C’est faux !
J’ai profité de quatre jours cloués au lit (une grippe, ça aide) pour apprendre à réaliser de véritables sites Internet. Au bout de quatre jours, je maîtrisais les fondamentaux de l’HTML (XHTML), pour réaliser le fond d’un site Internet, et le CSS, pour réaliser la forme.

C’est impressionnant à quel point ces langages débordent de simplicité et de bon sens !
Comptez quatre jours pleins si vous connaissez déjà les fondamentaux, ou une semaine si vous êtes un novice complet. Attention, cette période vous permettra de bien comprendre et d’appliquer les principes, par exemple pour une utilisation en SEO (référencement naturel). Ce n’est pas pour autant que vous serez expert dans le domaine et pourrez réaliser des sites ou algorithmes complexes et dynamiques !

Ma prochaine étape : réaliser des sites dynamiques en PHP.

--> Mes conseils pour apprendre simplement et ludiquement :

Et vous, comment vous êtes-vous formés à la programmation et complétez-vous votre connaissance ?

mercredi 19 mai 2010

Réaliser une étude de marché pour moins de 100 Euros, c’est possible avec Facebook

La technique est très économe et existe depuis longtemps, mais certains l’ignorent peut-être encore. Il est possible de tester son idée ou son produit par un moyen très simple : la publicité.

Depuis presque 10 ans, Google propose des services d’achats de mots clés sur son moteur de recherche. De nombreux entrepreneurs ont déjà évalué leurs produits de cette manière et désormais c’est Facebook qui s’y met !

Je m’explique.

lundi 10 mai 2010

Comment Facebook va maitriser le Web

Mon post ne sera pas long, car l'article que je vous conseille l'est déjà suffisamment.

Un excellent post sur Read Write Web, rédigé par Fabrice Epelboin et Alex Iskold décrit les évolutions que va apporter Facebook dans les prochaines étapes.
A savoir une amélioration des recommandations de contenu, menant vers un traitement sémantique des pages recommandées pour agréger des tonnes d'information sur les goûts des utilisateurs Facebook... et ainsi leur proposer de la publicité beaucoup plus ciblée. 
L'autre point fondamental selon moi, et pour les start-uppers Web, est l'amélioration des possibilités de se loguer sur un site tiers depuis Facebook (API type Facebook Connect). 
La manière dont je vois cette évolution est la montée en puissance des sites intégrants Facebook (ils auront par définition plus d'audience et de recommandations que des sites fermés, car ils s'adressent naturellement à une communauté de 400 Millions d'individus), et la stricte disparition de sites dont la seule valeur ajoutée tournait autour de la recommandation.

L'article est présent ici.

Bonne lecture !

vendredi 9 avril 2010

Allmyapps, rencontre avec Thibauld Favre, co-fondateur - MeetMyStartups

Allmyapps est un site hors du commun en matière de téléchargement de logiciels.
En quelques mots, la plateforme de téléchargement me permet de créer ma liste d'applications favorites. En seulement quelques clics, je télécharge tous mes logiciels et les installe. L'avantage majeur est que si mon ordinateur crashe, ma liste de téléchargement est sauvegardée, je n'ai pas besoin de retourner sur les sites de Skype, msn, Chrome etc... ouf !
C'est simple et intuitif, et pour le moment disponible pour Windows et Linux :-)

Cette start-up qui commence à faire un gros carton en France et outre-atlantique, Thibauld Favre et Arnaud Coulondre en sont les co-fondateurs. Implantés depuis plusieurs mois à la pépinière de Saint Cloud, Thibauld nous parle aujourd'hui de leur création d'entreprise. Il décrit son offre, nous fait le privilège de nous présenter une démo de leur dernière mouture, et nous parle de sa stratégie... qui les amène aujourd'hui à rechercher des fonds.

As usual, notre invité du jour nous livre son bon conseil en fin d'interview.

La suite, en vidéo sur MeetMyStartups :
Vous noterez que l'équipe est à plein temps sur ce projet depuis novembre 2008, pas novembre 2010 ;-)


















Vous avez apprécié cet article ? Faites le savoir ;-)

Vous souhaitez poursuivre le débat ? Ajoutez un commentaire, consultez d’autres articles sur le blog, ou contactez moi sur pysanchis[@]mondurable.com :-)

mercredi 24 mars 2010

André Brouchet, personne ressource en développement durable

Dans le cadre des MeetMyStartups, je partage avec vous ma rencontre avec André Brouchet, qui se définit comme éco-business angel, mais avant tout comme un PROS (Personne Ressource Opérationnelle et Sécurisante)

Il nous livre aujourd'hui son actualité personnelle en tant que coach, entrepreneur, et membre actif de nombreuses initiatives impliquées dans l'entrepreneuriat, le développement durable, et la dynamisation de territoires.

En parallèle de sa présentation, un mind-mapping orchestre son propos. La présentation est mise en scène par la société Signos.

La présentation est disponible ici

La suite, en vidéo :

lundi 15 mars 2010

Paris de la création - concours d'entreprenariat social

Je viens de recevoir un email sur ma boîte. Après recherche, il semblerait qu'ils n'aient pas encore de site Internet dédié. Je relais l'info.

ACCEDE ESCP organise un concours à la création d'entreprise nommé "Paris de la création", un concours à vocation sociale.

Le concours s’adresse principalement aux demandeurs d’emploi mais tous les dossiers seront étudiés.
Le "Paris de la création" est un concours ayant pour objectif de promouvoir l'entrepreneuriat social et solidaire. L'édition 2010 est consacrée à la promotion de l'entrepreneuriat social et de ses acteurs (porteurs de projets, professionnels de la création d'entreprise et étudiants) mais également au débat sur le rôle du milieu bancaire et financier dans l’entrepreneuriat social.

L'entrepreneuriat social est entendu dans ce concours comme "toute initiative privée allant dans le sens de l'intérêt général".

Les dossiers de candidature peuvent être envoyés jusqu’au 31 mars.

Les porteurs de projets sont invités à soumettre leur idée d’initiative au regard de professionnels du social business...
Les candidats devront présenter leur "business plan" devant un jury qui allouera une dotation financière pouvant aller jusqu’à 1500 euros, ainsi que des heures d’expertise et de logiciels de gestion d’entreprise.
La remise des prix se fera lors d’une journée évènement de l’entrepreneuriat social à l’ESCP, au cours de laquelle sera également organisée une conférence sur le thème de l’entrepreneuriat social, de la création de valeur et du financement. Un point sera également dédié au développement de l’ISR, investissement socialement responsable.

J'ai mis en ligne le dossier de candidature ici
Enjoy !

ou 06 50 43 00 74 (Badis Boussouar)